Les Mercredis Littérature par Olivier MACAUX, Docteur ès lettres modernes

 Les cours de littérature auront lieu sur une journée entière

1er cours de 10h à 12h et 2nd cours de 14h30 à 16h30

à l’auditorium de la Bibliothèque Abbé-Grégoire à Blois 

  Mercredi 28 novembre : Deux grands romanciers du XIXe siècle

Gustave Flaubert ou l’absolu de l’écriture

« Je suis né lyrique » a écrit Flaubert en pensant à ses œuvres de jeunesse empreintes d’un romantisme échevelé et qu’il ne cessera par la suite de corriger pour atteindre un absolu de l’écriture. Nous tenterons de montrer que le romantique exubérant et le froid clinicien sont inséparables chez Flaubert et que Madame Bovary ouvre l’ère du roman moderne, l’ère du soupçon et de la déception fondée sur le refus des conventions littéraires et sur l’exigence d’une nouvelle écriture romanesque. L’aspiration à l’infini d’Emma Bovary, les rendez-vous ratés de Frédéric Moreau avec les femmes et l’histoire, le délire encyclopédique de Bouvard et Pécuchet, la simplicité de Félicité qui confine à la bêtise héroïque… voilà autant de personnages et d’œuvres qui rappellent un univers de l’échec et de la dérision qui n’a rien perdu de sa pertinence pour le lecteur d’aujourd’hui.

Guy de Maupassant, romancier du désenchantement

Grâce aux conseils prodigués par Gustave Flaubert, Maupassant a pu s’initier très tôt aux règles de l’esthétique réaliste qui consistent à observer le monde en ayant recours au détail vécu et en refusant les leurres propres à une pensée subjective et romantique. A travers ses romans et ses nombreuses nouvelles, qui font de lui un maître incontesté du genre à l’égal de Tchekhov, Maupassant apparaît comme un conteur lucide et pessimiste, puisant son inspiration dans son enfance normande et ses expériences parisiennes.

Nous aborderons ainsi en détails l’intense période créatrice de Maupassant qui court de 1880 à 1890 et nous évoquerons le tournant de l’œuvre, à partir de 1887, avec entre autres Le Horla, lorsque l’écrivain a délaissé progressivement l’évocation rationnelle du réel pour atteindre les territoires du fantastique et de l’angoisse intérieure, annonçant de façon prémonitoire la folie qui devait l’emporter en 1893.

 Inscription au tarif  de 20 € pour la série de 2 cours de 2 h

 

Mercredi 12 décembre :  Deux écrivains face aux totalitarismes du XXe siècle

George Orwell (1903-1950) ou la défense de la liberté

 George Orwell a connu la célébrité grâce à deux fictions publiées à la fin de sa vie (La ferme des animaux en 1945 et 1984 en 1949), dans lesquels il a pu établir une critique sociale et politique très rigoureuse, qui dénonce, avec beaucoup de pertinence, le règne des totalitarismes. Nous évoquerons sa jeunesse birmane, son existence de vagabond et de journaliste à Paris et à Londres, son engagement dans la guerre civile espagnole et ses premières tentatives littéraires qui témoignent d’une volonté inlassable de défendre les libertés individuelles contre toutes les formes d’oppression apparues au cours du XXe siècle.                             

 

 Primo Levi (1919-1987) ou l’expérience de l’inhumain

Avec Si c’est un homme (1947), Primo Levi a offert l’un des témoignages les plus saisissants sur l’univers concentrationnaire. Issu de la bourgeoisie juive italienne, chimiste de formation, Primo Levi a été déporté à Auschwitz en février 1944 et a fait partie de la minorité des rescapés. Refusant d’oublier et faisant appel à la raison, Primo Levi n’aura eu de cesse d’analyser, tout au long de son œuvre autobiographique et romanesque, ce dont il a été le témoin : l’extermination de l’être humain et propose ainsi une réflexion en profondeur sur l’expérience du Mal 

 Inscription au tarif  de 20 € pour la série de 2 cours de 2 h

 

Mercredi 6 février : Grands romans étrangers

Nous aborderons lors de cette journée deux grands romans de langue anglaise.

 

L’Amant de lady Chatterley (1928) de l’écrivain anglais D. H. Lawrence fit scandale au moment de sa parution dans l’Angleterre puritaine puisqu’il racontait l’adultère de lady Chatterley dans les bras d’un garde-chasse. Avec ce roman poétique et métaphysique, Lawrence offre une de ses œuvres les plus accomplies.

 

Opération Shylock. Une confession (1993) est l’une des œuvres majeures de l’écrivain américain récemment disparu Philip Roth. On y découvre l’auteur en proie à une grave dépression apprenant l’existence d’un double, d’un autre Philip Roth qui vit à Jérusalem et qui souhaite le retour des juifs ashkénazes d’Israël en Europe, afin de leur éviter un « deuxième holocauste ». Avec beaucoup d’intelligence et d’humour, Roth médite sur les vertiges de l’identité, la mémoire de la shoah et les faux-semblants ravageurs de la modernité. 

 Inscription au tarif  de 20 € pour la série de 2 cours de 2 h

 

Mercredi 6 mars : Verlaine et Rimbaud

C’est un des couples les plus célèbres de la littérature française que nous aborderons lors de ces deux cours : Paul Verlaine et Arthur Rimbaud. Quand Verlaine a lu les premiers vers du jeune poète de Charleville, de dix ans son cadet, il n’a pas hésité un seul instant : il l’invite à venir le rejoindre à Paris et lance cette invitation au moment de la Commune : « Venez, chère grande âme, on vous appelle, on vous attend. » Les deux poètes ont marqué la poésie française qui subissait après 1870 l’emprise du Parnasse : Verlaine a rénové la poésie lyrique et intime de son temps, la délivrant de l’emphase romantique et Rimbaud a ouvert la voie à la poésie moderne, faisant du poète un « voyant » qui annonce de manière fulgurante le monde à venir.

 Inscription au tarif  de 20 € pour la série de 2 cours de 2 h

 

 

Pass cours Littérature – Macaux 

Pass au tarif de 70 € pour les 4 journées - la série complète de 8 cours de 2 h